Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
en-attendant-la-censure.over-blog.com

les photos que l'on memorise

Comme c'est généralement le cas lors d'accidents de ce genre, de nombreuses photos présentées comme celles de la catastrophe ou des débris qui en résultent sont en fait de vieux clichés qui n'ont rien à voir avec l'avion EgyptAir.

La famille de l'homme a déposé des accusations contre le photographe basé à Paris, Maya Vidon-Blanc, affirmant que la publication de l'image leur a causé des dommages émotionnels, mais les avocats de Vidon-Blanc et les défenseurs de la liberté de la presse soutiennent qu'elle a été injustement ciblée sous un "obscur" français loi. Les deux parties sont apparues dans un tribunal de Paris le mois dernier, comme BuzzFeed a rapporté, et un juge décidera si l'affaire peut aller de l'avant le vendredi.

Vidon-White a pris la photo à l'extérieur de la salle de concert Bataclan, où des hommes armés ont tué 90 personnes le 13 Novembre l'année dernière. L'image d'un homme couché sur le sol recevant un traitement médical a été vendue à United Press International (UPI), une agence de nouvelles des États-Unis, et a ensuite été vendue à une agence française. Il a finalement été publié le 17 Novembre par le magazine hebdomadaire français VSD, qui a identifié l'homme dans la photo comme "Cedric G." (Cedric Gomet), et à tort, l'ont décrit comme un survivant de l'attaque. (L'homme était mort au moment où la photo a été publiée.)

Partager cet article

Repost 0